• Fabrice GAUD

Pour que vos newsletters ne finissent pas dans les spams ou indésirables - 7 conseils

Prés de la moitié des 300 milliards d’e-mail envoyés chaque jour dans le monde son considérés comme des spams et vont directement dans le fichier des "indésirables" dans la boite e-mail du destinataire.

Voici 7 règles à appliquer pour limiter ce risque dans vos campagnes de newsletter.


1/ Une base de données saine et actuelle

Nettoyez et entretenez votre base de données des adresses e-mail de vos destinataires. Ils doivent avoir accepté de recevoir votre newsletter, c'est la loi (RGPD) mais aussi cela évitera qu'ils vous classent comme spam et pénalisent tous vos autres e-mails. Si votre adresse d’expédition est classée comme douteuse par les logiciels ce sont toutes vos boites e-mails qui peuvent en pâtir.


2/Utilisez un logiciel d’expédition reconnu et profesionnel.

Ce logiciel qui expédie vos e-mails est le référent pour les logiciels anti spam. C'est à dire que s'il est catalogué comme douteux ou potentiellement dangereux toutes les campagnes de e mailing partant de lui seront considérés comme des spams.


3/ Ayez une adresse e-mail pro et authentifiée.

Fini les adresses en gmail.com ou hotmail.fr, prenez une adresse pro qui garantit une identification de l’expéditeur approfondie et qui donne confiance aux logiciels anti spam.


4/ Appliquez vous dans la grammaire et orthographe.

Les logiciels anti spam savent lire, déchiffrer et comprendre une phrase. S'il y a trop de fautes dans vos textes cela démontre un manque de professionnalisme donc une probabilité plus grande que votre e-mail soit un spam. Il sera alors dirigé automatiquement dans les courriers indésirables.


5/Proposez à vos lecteurs de pouvoir se désabonner.

C'est la loi et surtout cela vous donne une crédibilité supplémentaire dans le service apporté à vos lecteurs. Attention de bien vérifier que le processus pour se désabonner fonctionne au risque de mécontenter ceux qui n'arrivent pas à le faire et qui vous classent alors dans les courriers indésirables.


6/Évitez les pièces jointes.

De nombreux virus circulent dans les pièces jointes aux e-mails. Privilégiez de mettre vos contenus dans le corps de votre newsletter.


7/Suiviez les statistiques de vos newsletters.

Analyser les performances de vos newsletters cela va vous permettre de desceller les éléments qui les pénalisent et vous mettent dans les fichiers indésirables de vos destinataires.


Suivre et appliquer ces quelques règles devront réduire considérablement vos e-mail considérés comme des spams sans pour autant réduire ce risque à zéro. Faites un travail de pro avec attention et qualité.





5 vues0 commentaire